Aujourd’hui je prendrai ce chemin familier


Aujourd’hui je prendrai ce chemin familier,

Ma douleur et ma peine iront sous la feuillée

Accompagner mes pas et mon âme abattue.

Je sonderai la paix qui toujours m’interpelle.

J’irai, dans le silence, avec pour seule amie

La forêt qui frémit et m’inquiète parfois .

J’irai, le cœur si lourd, porter ma croix du jour.

Et plus je gravirai la montage superbe,

Plus je me sentirai allégée de ce poids,

Ce fardeau coutumier qui altère mes veines,

Fatiguée, mais soudain libérée pour un temps

De ce joug allégé qui accablait mon corps.

J’irai dans cette grotte où Marie-Madeleine

A mouillé de ses pleurs la roche suintante.

Les gouttes glisseront sur les miroirs du sol,

La prière viendra embuer ces saints lieux

Et je repartirai plus forte vers ma vie,

Mais si fragile encore à force de lutter.